lundi 17 septembre 2012

Clinton a appelé Marzouki pour sauver l’ambassadeur américain


Selon le site web du magazine américain Time, Hillary Clinton a appelé personnellement Moncef Marzouki pour lui demander d'assurer la sécurité de l'ambassade et du personnel diplomatique américains. Suite à cet appel de la secrétaire d'état américaine, "des centaines de membres de la garde présidentielle très bien armés" ont été envoyés sur le champ de bataille selon le journal. Leur intervention a été décisive dans le sauvetage du staff de l'ambassade américaine.
Ce soir Adnen Mnassar, le porte-parole de la Présidence de la République, intervenant dans un débat sur la chaîne nationale de télévision Watanya 1, a confirmé que l'intervention de la garde présidentielle a évité "une catastrophe au pays". Mnassar avait confié cette crainte à Time : "Nous avions très peur de l'éventualité qu'il se passe quelque chose de similaire à ce qui s'est passé à Benghazi".
Les déclarations de Mnassar apportent du crédit à certaines indiscrétions selon lesquelles la garde présidentielle a exfiltré l'ambassadeur américain et ses collaborateurs évitant ainsi un scénario similaire à celui vécu en Libye.

Webdo, le 17 septembre 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire